«Notorious» | M&A

investigation évaluation intégrité acheteur potentiel filiale multinationale compliance risque réputation

Notre client évite un risque réputationnel grâce à Skan1.

Contexte de la mission :

Notre client, le Directeur Juridique de l’entreprise, intervient sur l’opération de cession d’une filiale canadienne. Parmi les différentes offres reçues, la mieux-disant provient d’un homme d’affaires sur lequel il a des doutes au regard des premières informations sulfureuses trouvées concernant ses différentes sociétés et leurs façons d’agir.

Souhaitant éviter toute prise de risque inconsidérée qui pourrait ternir la réputation de la multinationale, il souhaite vérifier cela et en apprendre davantage sur ce candidat au rachat et son comportement en affaires. Il passe commande d’un rapport Skan-3X.

Résultat de nos investigations :

Les investigations menées dans les sources publiques confirment la tendance et révèlent rapidement des éléments de risque notables. Outre sa volonté avérée d’opacifier la gouvernance et les différentes activités de sa structure, le dirigeant fait face à des mises en cause multiples, certaines accusations le conduisant même en justice. Il est le plus souvent question de fraude et de détournement de fonds (en Europe et en Amérique du Nord) ainsi que de casse sociale. Cela ne l’empêche pourtant pas de poursuivre ses activités.

Le nombre conséquent de sociétés dissoutes ou mises en faillite suite à l’acquisition par l’intéressé, laisse à penser qu’il est adepte d’opérations financières nébuleuses, toujours à la limite de la légalité et au préjudice des entreprises rachetées.

Cette réputation pour le moins négative est étayée par des médias multiples dans plusieurs pays

Bénéfice pour le client :

Le recours à l’évaluation SKAN-3X a permis d’obtenir les éléments nécessaires pour clarifier la situation et de prendre une décision en connaissance de cause : notre client décide de ne pas poursuivre les discussions avec cet interlocuteur au lourd passif et l’entreprise sera donc cédée à un autre acquéreur moins-disant en termes financiers mais plus compatible avec ses exigences en termes d’éthique et d’intégrité.

Il se préserve surtout d’un risque réputationnel élevé relatif aux futures péripéties financières et sociales susceptibles d’impliquer l’entité cédée.

A lire sur SKAN1 Outlook :

Pour aller plus loin :

Pour recourir à nos services :